Home Business le Cameroun veut réduire l’importation du poisson

le Cameroun veut réduire l’importation du poisson

88
0


Publié le
04.05.2023 à 13h56
par
Esther Fossi

Le Groupement Patronal Entreprises et Territoires a organisé ce 3 mai à Yaoundé, un atelier d’identification et de structuration des acteurs de la filière poisson.

Une rencontre à Yaoundé le 03 mai année courante pour penser les méthodes de réductions de l’importation du poisson.

A l’occasion, un exposé de cadrage a été présenté par Henri Sévérin Assembé, expert en décentralisation, allant dans le sens du soutien nécessaire devant permettre d’augmenter la production nationale de poisson. D’où l’impératif d’identification des acteurs, et surtout de structuration de la filière.

A l’issue de l’atelier qui a mobilisé une centaine d’acteurs, un Groupe technique a été mis en place, présidé par le Pr Aba’a Oyono Jean Calvin.  Cette équipe a trois semaines pour rendre sa copie, en vue de la rencontre de juin prochain, entre les acteurs de la filière, le gouvernement, les collectivités territoriales décentralisées (CTD) et les partenaires techniques et financiers du Cameroun.

Selon les chiffres du ministère de l’Elevage, des Pêches et des Industries animales, le pays importe plus de 200 000 tonnes de poissons par an, pour combler la faible production nationale. Ce qui fait perdre au pays de Paul Biya, une somme de 170 milliards de FCFA environ chaque année, contribuant ainsi au déficit de la balance commerciale.

Au cours des dix premiers mois de l’année 2021, le Cameroun n’a produit que 93 000 tonnes de poisson, grâce aux acteurs du secteur de la pêche (aquaculture, pêche artisanale, pêche continentale et pêche industrielle). En ce qui concerne l’aquaculture, les pouvoirs publics envisagent porter la production à 100 000 tonnes d’ici 2030.





Source link

Previous articleInsolite : Il dévore une banane de 120.000$ exposée dans un musée
Next article« Dune 2 » : Austin Butler méconnaissable sans cheveux ni sourcils dans le second volet (vidéo)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here